Archives de catégorie : France

27 février, Strasbourg – Conseil de l’Europe : journée mondiale des organisations non gouvernementales

Une conférence – débat s’est tenue au Conseil de l’Europe à l’occasion de la journée mondiale des organisations (internationales) non gouvernementales.
Madame Anna RURKA, présidente de la conférence des OING, a ouvert cette conférence qui avait pour thème « la contribution des O(I)NG aux travaux et au mandat du Conseil de l’Europe ».

Tant les représentants du comité des ministres que du secrétariat du Conseil de l’Europe ont souligné le rôle crucial des OING, représentant la société civile, qui apportent une aide indispensable aux travaux et aux missions du Conseil de l’Europe.
Plusieurs intervenants d’OING auprès du Conseil de l’Europe ont illustré ce travail quelquefois effectué au prix de grandes difficultés voire de représailles dans leur pays.
Les observations et suggestions émises lors de ce débat seront transmises au comité des ministres en vue d’une conférence qui se déroulera à Varsovie le 27 mars 2019. Ce dernier avait déjà pris une recommandation sur la nécessité de renforcer la protection et la promotion de l’espace dévolu à la société civile en Europe (CM/Rec (2018)11).

Vous trouverez sous le lien suivant une brève intervention de Mme RURKA sur cette journée : short statement.

L’EUR était représentée par Jean-Jacques Kuster.

31 janvier – 1er février 2019, Paris, France: réunion du groupe de travail de la CEPEJ sur l’évaluation

Le groupe de travail de la CEPEJ sur l’évaluation s’est réuni à Paris sous la présidence de M. Jasa Vrabek (Slovénie) pour préparer le prochain cycle d’évaluation des systèmes judiciaires européens. Le questionnaire et la note explicative ont été examinés à la lumière du récent exercice. Ce travail est mené conjointement avec la préparation d’un glossaire de la CEPEJ par un groupe ad hoc. 
Le président de l’EUR, Vivien Whyte, a formulé plusieurs propositions à la fois sur le rapport et sur les définitions.

Le groupe de travail a également discuté de plusieurs projets de coopération avec la Commission européenne. Le président Whyte a noté que des données sur les Rechtspfleger et d’autres personnels non juges sont disponibles et devraient être incluses dans l’analyse des systèmes juridiques menée par la Commission européenne.

Le Secrétariat a rendu compte de la mission d’évaluation par les pairs menée à Andorre par la CEPEJ les 10 et 11 décembre 2018. L’objectif de l’évaluation par les pairs est de «renforcer la crédibilité des données collectées dans le cadre de l’exercice d’évaluation destiné aux systèmes judiciaires européens. Il offre également aux États dans lesquels les visites sont effectuées, de faciliter les échanges d’expériences entre les systèmes nationaux de statistiques judiciaires, de partager les bonnes pratiques et d’identifier des indicateurs communs ». Les pays qui souhaiteraient participer à une telle évaluation sont invités à contacter le Secrétariat.

Le groupe de travail se réunira à nouveau en septembre.

3 – 4 décembre 2018, Conseil de l’Europe, Strasbourg : 31ème réunion plénière de la CEPEJ

La réunion était présidée par Georg STAWA (Autriche), président de la CEPEJ, qui achevait son mandat de quatre ans. La CEPEJ le remercie pour son action décisive dans le développement de la commission et pour lui conférer un rôle moteur dans le débat sur le fonctionnement des systèmes judiciaires en Europe et au-delà.

L’année 2018 a été particulièrement dense pour la CEPEJ à la lumière des textes adoptés et de la publication en octobre 2018 du rapport sur « Les systèmes judiciaires européens – Édition 2018 » qui a eu de nombreux échos tant parmi les pouvoirs publics que parmi les professionnels de la justice. Les préparatifs de l’édition 2020 sont déjà en cours.

Au cours de cette réunion, plusieurs documents préparés par les groupes de travail de la CEPEJ ont été adoptés:

– le Code de déontologie européen sur l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les systèmes judiciaires et leur environnement, qui fournit pour la première fois en Europe un cadre de principes destiné à guider les décideurs, les avocats et les professionnels de  la justice dans la gestion du développement rapide de l’intelligence artificielle au niveau national procédures judiciaires,

– le guide de la communication judiciaire avec le public et les médias,

– les lignes directrices révisées pour la gestion du temps judiciaire,

– l’ analyse des délais judiciaires (mise à jour) dans les Etats membres du Conseil de l’Europe,

– la grille de référence pour les indicateurs de performance de médiation (statistiques de base de la médiation) et le code de conduite européen pour les prescripteurs de médiation, ainsi que les modèles de formulaires de médiation qui complètent la boîte à outils pour le développement de la médiation.
Les textes adoptés peuvent être consultés sur le site internet de la CEPEJ: https://www.coe.int/en/web/cepej.

Au cours de cette réunion, deux questions ont particulièrement intéressé l’EUR.
Suite à la demande de l’EUR de mettre à jour la Recommandation du Conseil de l’Europe n ° R (86) 12 sur certaines mesures visant à prévenir et à réduire la charge de travail des tribunaux, la CEPEJ a décidé de transmettre au Comité européen de coopération juridique (CDCJ) du Conseil de l’Europe, le résumé préparé par l’EUR sur les tâches transférées du juge aux greffes des tribunaux / greffiers ou à d’autres professions. La CEPEJ a exprimé le souhait que le CDCJ puisse entreprendre dans les meilleurs délais la révision de la recommandation afin d’améliorer l’efficacité et la qualité de la justice.

En outre, la CEPEJ a été informée que le Comité consultatif de juges européens (CCJE) envisage de préparer en 2019 un avis sur le sujet des greffiers et assistants de justice et sur leurs relations avec les juges et préparera un rapport à ce sujet pour adoption sa 20ème réunion (novembre 2019). L’EUR, particulièrement intéressé par ces travaux, offrira son expertise pour les travaux proposés.

Le nouveau Conseil de la CEPEJ élu à cette réunion est composé de Ramin Gurbanov (Azerbaïdjan), président, d’Ivana Borzova (République tchèque), vice-président, Francesco Depasquale (Malte) et Laetitia Brunin (France), membres du bureau.

Jean-Jacques Kuster représentait l’EUR.

15 – 16 novembre 2018, Conseil de l’Europe, Strasbourg : Groupe de travail de la CEPEJ sur la médiation

La 4ème réunion du CEPEJ-GT-MED depuis sa réactivation début 2017 a eu lieu à Strasbourg les 15-16 novembre 2018.

Après avoir évalué l’utilisation de ses Lignes directrices de 2007 sur la médiation dans les États membres, le GT-MED a décidé en 2017 de développer un ensemble d’outils pour compléter les Lignes directrices, compilés sous la forme d’une Boîte à outils de développement de la médiation. Cette première version de la boîte à outils a ainsi été adoptée par la plénière de la CEPEJ en juin 2018 (http://rm.coe.int/boite-a-outils-pourle-developpement-de-la-mediation-assurer-la-mise-e/16808c3f53).

Elle a été conçue pour être directement utilisable par les Etats-membres désireux d’améliorer le recours et la qualité de la médiation, mais elle est également destinée aux prestataires des services de médiation et aux professionnels de la justice.

Lors de sa réunion, les membres du GT-MED ont continué à développer de nouveaux outils afin de compléter dynamiquement la boîte à outils existante, en vue de leur adoption par la plénière de la CEPEJ en juin 2019.

L’EUR était représentée par Jean-Jacques KUSTER.